La venue d’un enfant entraîne de profonds changements au niveau du corps. Après l’accouchement, il faut adopter quelques gestes avoir un bien-être maximal. Cela implique souvent quelques séances chez le kiné. Pour ne pas se perdre, voici tous les points à connaître sur le sujet.

Importance de la kiné après l’accouchement

Après l’accouchement, quelques séances de kiné sont nécessaires pour retrouver la forme. A la maison il faut faire des exercices quotidiens. Ils sont nécessaires pour protéger le corps. Cela inclut surtout le périnée et le dos. Le périnée a un rôle essentiel dans le bien-être de la femme. Il se situe entre les organes génitaux externes et l’anus. Constituée d’un ensemble de tissus, il soutient la vessie, le rectum et l’utérus. Il permet aussi de contrôler l’émission de l’urine et des selles. Pourtant, la mise au monde d’un enfant fragilise cette zone. Les ligaments se relâchent notamment. Des déchirures peuvent également se produire. Ainsi, une rééducation est nécessaire. Il s’agit surtout d’une kiné post-natale. Cela est habituellement pris en charge par la sécurité sociale. Et elle commence 6 à 8 semaines après l’accouchement. Ce laps de temps est indispensable pour éviter d’abîmer les muscles du périnée.

Un minimum de 10 séances est requis. Le kiné peut opter pour une technique manuelle. Mais une approche avec instrument est également possible. Une rééducation abdominale est aussi recommandée. En effet, les muscles de cette zone sont aussi fortement sollicités lors de la grossesse. Le ventre s’allonge et s’étend pendant les 9 mois. Ainsi, après l’arrivée du bébé, le ventre peut devenir mou. Des douleurs lombaires peuvent même apparaître. Ainsi, une rééducation est toujours préconisée. Cela nécessite généralement entre 10 à 20 séances. Il est conseillé de recommencer les exercices chez soi. Grâce à cela, le ventre retrouve son état normal très rapidement. Il redevient plat et ferme.

Prendre soin de son corps après la grossesse

Des risques peuvent survenir si une rééducation n’est pas pratiquée. Cela peut entraîner une hyperlordose. Il s’agit d’une courbure exagérée du dos. Cela entraîne des douleurs lombaires. Un prolapsus est également possible. Il s’agit d’une chute d’un ou plusieurs organes hors du petit bassin. Cela est causé par un relâchement des ligaments périnéaux. Néanmoins, il faut respecter son rythme et ne pas se forcer. Il est déconseillé de porter des charges lourdes juste après l’accouchement. De plus, le sport est prohibé avant d’avoir fini la rééducation périnéale. A partir du 6ème mois après la grossesse, les activités sportives sont autorisées.

L’aquagym est particulièrement un bon choix. L’eau protège les muscles des chocs et favorise la circulation. Le vélo est aussi une bonne alternative. Pour préserver sa santé, il est aussi conseillé d’éviter de rester debout trop longtemps. Ainsi, il faut essayer de faire les activités quotidiennes en position assise. Il faut de même interdire les pressions abdominales au quotidien. Une ceinture de grossesse est aussi utile pour maintenir le bassin en bonne position. Elle soutient les abdominaux et resserre les os du bassin. Une pratique consiste aussi à bander le ventre avec un tissu. Cela aide les organes à réintégrer leur place d’origine. Au final, une rééducation de l’abdomen et du périnée est essentielle à la santé. Une bonne alimentation permet entre autres de retrouver la ligne après quelques mois.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *