Le lumbago s’apparente à un blocage du bas du dos. Bien que les causes puissent opérer en sourdine, la douleur et les symptômes surviennent toujours de façon soudaine. Lancinante et persistante, la douleur peut empêcher le sujet de bouger tant les muscles lombaires sont contractés. Dans les cas les plus douloureux, les symptômes du lumbago s’accompagnent des symptômes de la sciatique.

En position debout ou en mouvement de marche, certains décrivent la douleur comme des coups de couteau depuis les vertèbres de la colonne basse et du sacrum. La douleur peut irradier dans l’un des membres inférieurs lorsque l’une des racines nerveuses dont le nerf passe dans la zone est comprimée.

Quoi qu’il en soit la mobilité est entravée. Se pencher franchement devient généralement impossible. L’une des seules positions qui permettent d’obtenir un semblant de soulagement consiste à s’allonger sur le côté les jambes pliées, ou à s’allonger sur le dos, les jambes relevées par une pile de coussins ou l’assise d’une chaise calée sous les genoux.

Quelles sont les conséquences du lumbago ?

Les vertèbres lombaires sont en quelque sorte les portes de sortie de plusieurs racines nerveuses. Le moindre désordre vertébral (hernie discale, pincement, etc…) ou blocage musculaire dans la zone sont autant de risques de développer une névralgie dans l’un des membres inférieurs.

Lorsque l’on souffre simultanément de lombalgie aiguë et de névralgie sciatique, on parle de lombosciatique ou de lombosciatalgie. Lorsque c’est l’une des racines du nerf fémoral qui est incriminée, il s’agit d’une lombocruralgie.

Faut-il consulter un médecin ?

En cas de mal de dos, il est toujours recommandé de consulter votre médecin. Ceci est d’autant plus vrai si les douleurs persistent depuis 3 jours et/ou s’accompagnent de sensations de fourmillements, décharges électriques dans l’une des jambes. La paralysie est une urgence absolue.

Lors de la consultation, il sera question d’examiner la posture de votre dos, de rechercher les tensions musculaires par la palpation, et de mesurer la mobilité de la colonne vertébrale. Si la douleur irradie dans l’un des membres inférieurs, la sensibilité de la jambe, les réflexes et la force musculaire seront également évalués.

En cas de doute, des examens radiologiques permettront d’écarter ou de mettre en lumière d’éventuelles pathologies sous-jacentes : calculs urinaires, inflammation de la vésicule biliaire, ou tumeur.

Soulager en urgence le lumbago

Dans le cas où un faux mouvement serait responsable de votre tour de rein, l’acupression est un moyen très efficace pour soulager la douleur et apaiser les symptômes. Le principe est simple, il vous suffit d’allonger le dos sur les picots. Afin de maximiser les effets, le dos doit être bien plat. Pour cela, pliez les genoux et ramenez-les contre le torse. Pendant que vous vous relaxerez les petites pointes activent la circulation sanguine. Ce phénomène naturel détend toutes les tensions musculaires et nerveuses du bas du dos. Les muscles se détendent de chaque côté du rachis lombaire.

Si simultanément vous souffrez des symptômes d’une lombosciatique ou d’une lombocruralgie, l’astuce est de glisser le coussin à picots sous le creux des reins, et d’allonger la jambe concernée dessus.

Pour les adeptes, l’acupuncture est réputée pour soulager ce type de lombalgie. Il faudra compter environ une dizaine de séances.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *