En hiver, les enfants sont particulièrement vulnérables. Leurs défenses immunitaires ne sont pas encore assez développées pour les protéger. Ainsi, ils attrapent les virus. Et celui de la bronchiolite est un des plus répandus. Il provoque des problèmes respiratoires chez les jeunes enfants. Face à cela, la kiné est incontournable.

Opter pour la kiné face à la bronchiolite

La bronchiolite est une maladie virale aiguë. Elle touche surtout les très jeunes enfants. Elle est due au virus respiratoire syncytial. Il provoque l’infection des parois des bronchioles. Cela cause une augmentation des sécrétions dans les poumons. Pour soigner cette maladie, une intervention rapide est nécessaire. La kiné est adaptée aux bébés d’au moins 3 mois. Avant de s’y rendre, il est conseillé de demander l’avis du pédiatre. Il peut aussi s’agir d’un médecin généraliste. Le nombre de séances varie de 5 à 7 selon le cas. Mais une période d’intervalle est toujours nécessaire. Elle est de 24 à 48 heures. Le kiné offre aussi des conseils pour prendre soin du bébé. Il montre par exemple les bons gestes à adopter pour déboucher le nez.

La kiné respiratoire est une solution efficace en cas de bronchiolite. Le nourrisson n’a pas la force d’évacuer le mucus encombrant ses bronches. Le praticien aide alors à désencombrer ces bronches. Il utilise le massage naturel. Il peut aussi faire usage de certains instruments. Il s’agit du meilleur moyen de préserver la fonction respiratoire du bébé. Cela évite ainsi une hospitalisation. Il faut noter que la kiné respiratoire n’est pas douloureuse. L’enfant pleure seulement parce que la manipulation est inconfortable. De plus, il n’y a pas d’effets secondaires négatifs.

Les conseils pour une guérison rapide

Le virus de la bronchiolite est très contagieux. Il se transmet par la salive, la toux, les éternuements et les mains. Il faut savoir qu’il reste vivant 7 heures sur les surfaces. Ainsi, il faut limiter le risque de contagion. Dans ce cadre, il faut éviter d’emmener l’enfant dans les lieux publics. Cela est surtout valable en hiver et en période d’épidémie. Entre autres, il ne faut pas fumer pour ne pas aggraver la situation. Les endroits avec beaucoup de fumée et de pollution sont aussi à éviter. Le mieux est d’aérer la pièce où dors le bébé. En outre, la température de la chambre doit se situer entre 18 et 20°C. L’humidité doit également être contrôlée. Si un membre de la famille est contaminé, il doit porter un masque. Il faut protéger le bébé de toute nouvelle contamination.

Pour maximiser les effets de la kiné, les parents peuvent adopter quelques gestes à la maison. Il faut avant tout aider le bébé à mieux respirer. Ainsi, il est conseillé de lui donner régulièrement de l’eau en petites quantités. En effet, la maladie entraîne souvent des vomissements ce qui le déshydrate. Ainsi, une bonne hydratation est primordiale pour préserver son bien-être. Il est aussi recommandé de nettoyer le nez avant chaque repas. Dans ce cadre un mouche-bébé avec un sérum physiologique est utile. Lors de la sieste, il faut le coucher sur le dos. Il faut le surélever légèrement avec un coussin. Cette position aide le nourrisson à mieux respirer.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *