La crise de nerfs sciatiques est due à une sorte d’inflammation suite à une douleur d’origine nerveuse. Les antalgiques et les anti-inflammatoire traditionnels ne soulagent pas cette pathologie. C’est une maladie très douloureuse qui a besoin d’un réel traitement et surtout d’un accompagnement d’un kiné. Voici quelques recommandations de ce dernier pour vivre au mieux avec cette forme de maladie.

Le traitement en kinésithérapie lors d’une crise de nerfs sciatique

Il faut toujours passer par la consultation avant de procéder à la démarche de soulagement de la crise de nerfs sciatiques. La thérapie dépend par la suite du stade de la maladie du patient. Si la crise est en phase élevée, le kiné recommande de réaliser une physiothérapie. L’idée est de soulager pendant un temps déterminé la douleur ressentie par le patient. La technique de cryothérapie est celle-là plus adéquate à cette situation. Le kiné applique du chaud ou du froid. En outre, il propose aussi de recourir à des techniques de massage voire même à l’hydrothérapie. Il faut dire que ces moyens ne sont utilisés que pour estomper la douleur à courte durée. Des conseils pour éviter la douleur sont octroyés par le kiné. Il guide aussi son patient dans la réalisation des exercices d’étirement et de cadrage de la bonne posture.

Le traitement en kinésithérapie pour les patients atteints de sciatique chronique

Le kinésithérapeute ne cherche pas à guérir le patient, mais surtout à avoir une meilleure qualité de vie malgré la pathologie. Son rôle est donc de rassurer la personne atteinte de la sciatique chronique. Il va lui prescrire des séances régulières qui visent à évaluer l’état des douleurs et notamment la progression de la sciatique. Il faut savoir que cette dernière est une phase très lente. La technique de soulagement pour cette situation est la gymnastique douce. Parfois, le kiné propose des exercices de réapprentissage de geste. Les techniques pratiquées dépendent toujours de l’état de la personne en question.

Les traitements médicamenteux et les exercices à faire chez soi

Le kinésithérapeute peut aussi donner son avis sur les médicaments à prendre lorsque les douleurs sont insupportables. Les infiltrations de corticoïdes sont les plus recommandées pour attendrir les inflammations. Certes, le patient sera soulagé, mais ce médicament n’est pas sans conséquence. Outre ces remèdes, des exercices de musculation à faire à la maison sont aussi prescrits par le kiné. Les exercices sur les zones souffrantes sont les plus indispensables. Pour le reste, il faut juste savoir détendre les muscles et adopter une meilleure posture.

Le kiné est-il suffisant ou faut-il recourir à un ostéo ?

Le kiné essaie de remettre en état la bonne posture du corps. L’ostéopathe quant à lui cherche la cause de la douleur. Il agit ensuite en fonction de ces facteurs déterminants. Si le nerf sciatique est coincé, il tentera de résoudre les soucis en matière de déviation du bassin, d’une contraction des muscles paravertébraux ou même un blocage des vertèbres lombaires. Recourir à un ostéopathe est beaucoup plus avantageux dans la mesure où son traitement ne demande que deux séances. Toutefois, cette forme de thérapie n’est pas prise en charge par la Sécurité sociale.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *