Les futures mamans ont toujours cette crainte pour la venue de l’accouchement. Pour ce faire, elles sont recommandées de pratiquer la kinésithérapie prénatale. C’est une thérapie qui aide beaucoup à préparer au mieux son accouchement. Elles bénéficient d’un suivi régulier pour qu’elle soit confiante et sont en mesure de surmonter les angoisses qui s’imposent.

La présentation de la kinésithérapie prénatale

La kinésithérapie prénatale est caractérisée par des séances d’exercices réguliers pour bien gérer le physique lors de l’accouchement. C’est une thérapie qui se réalise en groupe. Les moments d’échanges et de conseils sont aussi inclus dans les séances afin de se comprendre entre femmes enceintes. La remise en confiance est très importante durant cette thérapie. Les exercices se focalisent sur les travaux au niveau du bassin, du ventre, de la zone de grossesse et de celle de l’accouchement. Le travail de respiration est également indispensable à chaque séance de kinésithérapie prénatale. Elle sert à gérer le plus efficacement possible les contractions ainsi que les muscles du périnée. L’apprentissage des positions de l’accouchement est aussi intégré dans les séances de thérapie.

Le meilleur moment pour débuter la kinésithérapie prénatale

Les séances de thérapie peuvent s’effectuer à partir du troisième mois de grossesse. Les séances à réaliser sont personnalisées d’une femme à l’autre. Pour les accouchements sous péridurale, les séances de kinésithérapie se font en 5 fois. Pour les accouchements par voie normale sans anesthésie, plus de 5 séances sont indispensables. Seul le kinésithérapeute peut fixer le nombre limite des séances à réaliser pour préparer la venue du bébé. Si vous optez pour la kinésithérapie prénatale aquatique, vous pouvez le faire dès votre deuxième mois de grossesse. Vous êtes à même de vous faire accompagner par votre conjoint ou seule, comme vous le souhaitez. Le papa doit juste savoir que la future maman a besoin de soutien tout au long de sa grossesse. Sa présence peut être nécessaire quand les exercices dans l’eau a besoin de l’aide d’une autre personne.

Le tarif d’un kinésithérapeute prénatal

Toute forme de kinésithérapie est couverte par la Sécurité sociale sous certaines conditions. Les offres sont parfois à la carte selon les besoins de la future maman. Les consultations sont toujours personnalisées. La préparation périnéale se réalise vers le 7 ème mois de grossesse. Viennent ensuite les séances d’entraînement de la poussée, de la préparation au travail et à la dilatation. La durée d’une séance va de 30 minutes à 60 minutes. Les séances de 30 minutes sont souvent remboursables par la sécurité sociale. Le tarif tourne autour de 30 euros à 80 euros.

Sachez tout de même que les différents exercices recommandés par le kinésithérapeute prénatal n’a aucun lien avec ceux que proposent les sages-femmes à la naissance. Ces derniers constituent la préparation à la maternité et à la parentalité, contrairement à ce qui se passe au moment de l’accouchement. Dans tous les cas, demandez toujours l’avis de votre gynécologue avant de venir consulter auprès d’un kinésithérapeute. Ainsi, vous n’aurez pas de souci à vous faire avec l’accord de votre médecin traitant.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *