Lorsque l’une des racines du nerf fémoral ou nerf crural subit une compression, une très forte douleur se fait ressentir au niveau des cuisses. Elle est appelée cruralgie ou névralgie crurale. Il existe différents moyens pour la soulager, mais les séances de kinésithérapie sont de loin les plus efficaces. Découvrez comment la kinésithérapie peut traiter la cruralgie.

La cruralgie : une douleur qui suit le trajet du nerf fémoral

La cruralgie est une douleur ressentie au niveau de la cuisse, plus précisément le long du trajet du nerf fémoral. Celui-ci possède des racines (L2, L3, L4) dont la compression provoque une terrible douleur dans la zone crurale. Dans la majorité des cas, la racine L4 est souvent la plus touchée. Les symptômes d’une cruralgie peuvent donc varier en fonction de la racine ayant subie une compression. Généralement, à cette douleur qui est encore plus importante que la sciatique s’ajoutent des sensations de picotements ou de brûlures, mais aussi d’une hypersensibilité ou d’une hyposensibilité de certaines zones.

Pour diagnostiquer une cruralgie, il est nécessaire de faire des examens cliniques afin de trouver un signe de Lasègue inversé. Pour cela, le patient doit rester à plat ventre tout en faisant une extension en arrière de sa jambe. Si une douleur se fait ressentir lors de ce mouvement, celui-ci est atteint d’une cruralgie. Pour découvrir son origine, le médecin peut avoir recours à d’autres examens comme le scanner, l’IRM ou la radiographie du rachis lombaire.

Traiter la cruralgie avec la kinésithérapie

Vivre avec une douleur chronique comme la cruralgie est particulièrement dérangeant. Pour avoir une meilleure qualité de vie, le patient doit être en mesure de bien comprendre sa douleur afin de trouver un remède adéquat. Parmi les traitements contre la cruralgie, on peut citer la kinésithérapie. Il s’agit d’une spécialité paramédicale qui se base sur un principe de rééquilibre des muscles. Lors des séances de kinésithérapie, le patient est souvent amené à participer dans sa propre guérison. Dans le cadre d’un traitement de la cruralgie, les médecins seront obligés d’avoir recours à la chirurgie si la douleur persiste, car cela risque d’endommager le nerf fémoral. C’est pourquoi, il est nécessaire d’agir rapidement. La chirurgie n’est donc envisagée qu’en dernier recours. Pour soulager la cruralgie, il est important d’effectuer des exercices de renforcement musculaire. Le manque de mobilité ne contribue en aucun cas à la guérison de la cruralgie.

La kinésithérapie a des objectifs préventifs et curatifs. Par exemple, elle permet de redresser la posture et rendre les mouvements plus fluides. Le kinésithérapeute applique différentes méthodes comme les techniques de relâchement des muscles, la mobilisation des tissus et les tractions douces. Elles sont indispensables pour détendre, renforcer et assouplir les muscles. Il est vrai que certains médicaments peuvent être prescrits pour traiter la cruralgie, mais ils peuvent causer des effets secondaires et deviennent inefficaces sur le long terme. En revanche, les séances de kinésithérapie n’ont que des effets bénéfiques. Faire appel à un professionnel en la matière est un excellent moyen de débloquer le nerf fémoral.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *